A- A A+
Capture familles Capture donateurs Capture soignants Capture medias
La page facebook d'ATEurope La page Google+ d'ATEurope La chaîne Youtube d'ATEurope La page LinkedIn d'ATEurope

Les différents systèmes


Les systèmes domotiques se distinguent par la centralisation ou non dans un boîtier pour la mise en correspondance des commandes servitudes (cf "le principe" ci-dessus), par les interfaces et par les modes de transmission de l'information.

Problème : de nombreux systèmes propriétaires (propre à une entreprise donnée) ont été développés, ce qui limite leur diffusion,  le remplacement éventuel de pièces défectueuses, la possibilité de les faire évoluer et augmente généralement le coût. Heureusement, des regroupements ont eu lieu et quelques standards émergent.

 

Les interfaces


L'interface est l'objet que vous allez utiliser pour programmer ou actionner votre installation. Elle se doit d'être ergonomique et fait très largement appel à l'informatique et aux nouveaux moyens de communication.

phoca_thumb_m_DomoveaOn trouve :

  • les interrupteurs standards, filaires ou radios. L'avantage de ces derniers ou d'interrupteurs filaires sur des réseaux basse tension (bus, Ethernet) est de limiter considérablement le risque d'électrocution et de pouvoir déplacer près des points d'eau, de telle sorte à pouvoir déclencher un appel en cas de problème dans une baignoire par exemple.
  • les télécommandes
  • les ordinateurs : souris, clavier avec ou sans fils
  • les écrans tactiles: muraux, tablettes PC, assistants personnels, Smartphones, consoles de jeux.... associés à un logiciel ou une interface web
  • des microphones associés à des logiciels de reconnaissance vocale.

 

Modes de transmissions


Le câble: le mode de transmission le plus stable et le plus fiable reste incontestablement le câble dédié comme le réseau informatique Ethernet ou les câbles Bus (KNX, SCS, Lonworks...): ils ne sont pas parasités et sont en basse tension.  Ils ne peuvent être installés cependant que pour une construction ou une rénovation et leur coût est supérieur aux systèmes concurrents.

Thumbnail imageLes courants porteurs :
il s'agit de faire transiter une information par le circuit électrique normal. Cette technique est en plein développement car elle est aisée à mettre en oeuvre et particulièrement adaptée sur les constructions existantes: il suffit d'insérer sur la commande et la servitude un module supplémentaire. Cela peut permettre de constituer en même temps un réseau informatique et domotique.
Les courants porteurs bénéficient de plus de stabilité qu'un réseau sans fil mais le réseau électrique peut parfois être parasité par des appareils tels que des radiateurs, des machines à laver, etc. Enfin, les modules ne sont pas toujours très esthétiques dans la décoration d'un salon.
X10 constitue une norme largement répandue, d'abord aux USA et de plus en plus en Europe. Certains fabricants choisissent la solution propriétaire, comme Legrand avec In One ou Delta Dore avec X2D, avec tous les inconvénients d'évolution potentielle d'un tel système.

Les ondes radio : elles ont pour avantage d'utiliser des matériels discrets et d'avoir une grande flexibilité puisque, par définition, le module n'est pas relié par un fil. On peut aussi installer des interrupteurs radio n'importe où puisque ils fonctionnent en basse tension. Les ondes radios sont idéales pour la commande d'une installation.
Mais, si Wifi et Bluetooth sont largement répandus et laissent entrevoir d'énormes possibilités avec les appareils multimédias qui en sont équipés, il existe une multitude de protocoles propriétaires qui, ne communiquant que très peu entre eux, nuisent au développement et à la visibilité de ces produits.
L'inconvénient majeur des ondes radios est qu'elles sont sujettes au parasitage.

L'infrarouge: il reste une alternative intéressante pour un équipement particulier, comme, par exemple, utiliser sa TV pour commander la maison. Mais, contrairement aux ondes radios, il est directif et nécessite de viser l'appareil, parfois de façon précise, ce qui constitue un obstacle pour un patient AT.

Signatures magnétiques, puces RFID, digicodes, codes barres : leur application principale est la sécurité, pour ouvrir une porte ou même accéder à la configuration du système. Elles sont en plein développement.

 

Conseils


  • Si vous faites construire ou rénovez, optez pour un réseau filaire par bus pour la partie électrique et VDI (Voix, Données, Images: réseau de type Ethernet) pour le téléphone, la TV et l'informatique. Les deux peuvent communiquer entre eux.
  • Si vous adaptez un logement existant, optez pour les courants porteurs pour la partie électrique et le Wifi pour l'informatique.
  • Choisissez une norme, ouverte à plusieurs fabriquants disposant par conséquent de beaucoup de produits, plutôt qu'une marque aux choix limités et à la pérennité incertaine. Pour les courants porteurs: X10; pour les bus: KNX.
  • La domotique, c'est comme l'informatique: elle doit répondre à un besoin. Définissez d'abord le besoin avant d'investir, et non l'inverse!
  • Choisissez consciencieusement les professionnels: beaucoup d'électriciens vous diront qu'ils connaissent un système alors qu'il ne savent que passer les câcles sans en connaître les possibilités ni la configuration. Adressez-vous à des gens qui ne font que de la domotique.

 

Coût


Le coût d'une installation domotique est forcément supérieur à celui d'une installation électrique classique puisqu'elle multiplie les modules électroniques. La facture est augmentée d'environ 40 à 50 %.

Cependant, outre l'amélioration du confort et de la qualité de vie qui ne se chiffre pas, les économies d'énergie réalisées par une installation domotique bien réglée permettent d'amortir ce coût supplémentaire sur une durée de 6 à 10 ans.

Enfin, dans le cas d'aménagement pour l'utilisation par une personne handicapée, des aides substantielles existent. (cf "Service public")

1€ par contrat de vente en 2015 (>1000)!
Pour les Foulées du Tertre depuis 2012!
Sur la course Vertigo en 2013 et 2014!
Sur la course Vertigo en 2013 et 2014!
1km parcouru sur un tapis=1€! (pendant 2 jours en 2015)
Sur l'Etape du Tour 2014!

Organisez votre évènement!

Sports

Fêtes et spectacles

Stands et ventes

Règles et conseils

Agenda

Guides

Urgences (Fr)

En cas d'urgence en France, présentez tout de suite cette fiche au médecin (élaboration coordonnée par Orphanet).

Urgences (US)

En cas d'urgence dans un pays non francophone, c'est cette fiche qu'il faut présenter au médecin ( site de l'association américaine ATCP).

Au diagnostic

Un petit guide pour faire face à l'annonce de la maladie.

Toutes les références

Tous les guides parus sur l'AT dans le monde.

Etudes ouvertes aux familles

CEREDIH

La base de données française tenue par le CEREDIH, partenaire privilégié d'ATEurope, renferme probablement les données médicales les plus complètes au monde et toutes les mutations génétiques des personnes françaises atteintes d'AT. Parlez-en à vos médecins!

La base de données française

CURIE

Dans le cadre de la recherche d'un lien entre cancer du sein et gène ATM, l'étude CoF-AT de l'institut Curie rassemble des données sur les femmes hétérozygotes pour ce gène, c'est-à-dire porteuses saines d'une copie déficiente du gène comme peuvent l'être les mamans des enfants atteints d'AT et d'autres membres de leur famille. Faites-vous connaître!

Étude CoF-AT
de
l'institut Curie

Global AT family data project

ATCP aux USA vient de mettre en place une base de données mondiale liée à l'AT. Complémentaire de celle du CEREDIH, elle permet aux familles concernées de transmettre des données qui n'étaient pas recueillies jusque là, comme les imageries de type IRM ou scanner ou des informations liées aux aptitudes, au comportement ou encore à l'alimentation, etc. Parallèlement, un programme de recueil de 500 génomes complets est mis en place. Vous pouvez participer!

La base mondiale des autres données

Copyright © 2017 ATEurope - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public